Agrandir la taille le texteTaille normale du texteDiminuer la taille du texte

Chanvre défendu à coups de bâtons

2004/10/02 - La Liberté

Brünisried/dirlaret - Des cultivateurs de chanvre à Brünisried et Dirlaret sont soupçonnés d’avoir molesté mercredi des jeunes gens. Face à une recrudescence de vols de chanvre, certains propriétaires patrouillent armés aux abords de leurs champs. Autour de ces surfaces cultivées, c’est le "Far West", a rapporté hier la police fribourgeoise.
Mercredi, vers 4 h du matin, un chanvrier a fait appel à la police à cause d’une altercation entre quatre voleurs et trois surveillants. Un conducteur zurichois de 21 ans a pu être intercepté par la police. Son passager de 19 ans, qui s’était enfui à pied, a été repris par les surveillants. Tous deux se sont plaints d’avoir été battus à coups de bâtons par les surveillants. Ils ont été emmenés pour un contrôle médical, l’un à l’Hôpital cantonal, l’autre au Centre d’intervention de Granges-Paccot.
Un peu plus tard dans la région, la police a encore arrêté deux hommes dans un fourgon endommagé. Agés de 24 et 27 ans, ceux-ci résident l’un dans le canton de Fribourg, l’autre dans le canton de Vaud. Le propriétaire du champ et les trois surveillants ont également été interpellés avant d’être relaxés.

Rebelote le soir
Le même jour, à 23 h 20, la police a été alertée une seconde fois par le même cultivateur. Arrivée sur place, elle a trouvé à terre un jeune Français de 21 ans qui se plaignait de douleurs. Il a lui aussi affirmé avoir été frappé à coups de bâtons par les surveillants, "quand bien même il n’avait pas du tout pénétré dans le champ de chanvre", précise la police.
Le juge d’instruction Marc Julmy a arrêté deux propriétaires de cultures, avant de les relâcher à la condition qu’ils détruisent leurs plantations d’ici à ce soir. A la suite de plaintes de la population, la police a saisi plusieurs armes à feu et a renforcé ses contrôles.
L’enquête se poursuit pour déterminer d’éventuelles inculpations pour infraction à la loi sur les armes, à celle sur les stupéfiants et pour coups et blessures, a précisé à l’ats le porte-parole de la police fribourgeoise.

ATS/LIB
Date de parution dimanche 10 octobre 2004 22:53

http://www.cannabis-helvetica.ch
http://www.swisshempshop.com