Agrandir la taille le texteTaille normale du texteDiminuer la taille du texte

Vaporisez ! Ne fumez pas la Marijuana - Inhalez les Cannabinoïdes

Vaporiser les Cannabinoïdes - Inhaler sainement

Vidéo sur les Vaporisateurs récemment produite par Classic Pharmaceuticals

Visitez également les liens ci-dessous :

- 1 Swiss Hemp Shop : "Volcano"-Inhalator
- 2. Swiss Hemp Shop : Inhalateur VAPIR (vaporisateur)
- 3. Herbal Preparation (Préparation à base de plantes).
- 4. Vaporizing Oil (Vaporisation de l’huile).
- 5. Globe Style Vaporizers (Les Vaporisateurs de style globe).
- 6. Other Heating Elements (Autres éléments de combustion).
- 7. Other static heat Vaporizers (Autres Vaporisateurs à chaleur statique).
- 8. Volatalizer.
- 9. Hot Air Vaporization (Vaporisation à air chaud).
- 10. Hot Air w/ catch bag (Vaporisation à air chaud avec sac de remplissage).
- 11. Volcano.
- 12. Aromed.

Classic Pharmaceuticals propose une liste de liens sur les vaporisateurs - utilisez le bouton retour de votre navigateur pour revenir ici.

Vaporiser les cannabinoïdes - Inhaler sainement. Phytoinhalation - ingestion de principes actifs sans combustion.

Avec la vaporisation, les produits de décomposition toxiques et irritants provenant de la combustion liée à la fumée sont totalement éliminés. En-dessous du point de combustion, l’extraction et l’inhalation des huiles essentielles des cannabinoïdes issus des produits de cannabis bruts et raffinés permettent la réduction significative de l’irritation de la cavité orale, et de l’arbre de trachéo-bronchique causée par les composants pyrolytiques.

Hérodote est le premier à avoir décrit la vaporisation des cannabinoïdes au 5e siècle av. JC : "Les Scythes prennent alors les graines de chanvre et, rampant sous les tapis, ils les lancent sur les pierres chaudes rouges ; et, lancées ainsi, elles brûlent lentement et produisent tant de vapeur qu’aucun bain de vapeur grec ne pourrait les surpasser. Les Scythes hurlent leur joie dans leur bain de vapeur. Cela remplace le bain, car ils ne se lavent jamais le corps avec de l’eau". [i]

Wood, Spivey, et Easterfield (J Chem S, v lxix, 539) dans la 20e Ed. 1918, US Dispensatory ont observé que les cannabinoïdes purifiés se vaporisent à 150°-180°C. (302°-356° F) [ii]

L’huile rouge, un extrait obtenu avec solvants organiques et filtrage, se vaporise à 180°-190° C. (356°- 374°F) selon Adams en 1940. [iii]

L’Index Merck indique le point de combustion du delta 1 Tetrahydrocannabinol à 200°C (392°F) [iv]

En 1993, l’auteur recommandait déjà de vaporiser les cannabinoïdes, en observant que la vaporisation des cannabinoïdes se produit en-dessous du point de combustion, avec bien moins d’exposition aux nombreux produits de décomposition provenant de la combustion. La vidéo Vaporisateurs, diffusée en 1999, mise à jour en 2002, documente les différents appareils en service. [vi]

Gieringer, dans une étude en deux parties, a comparé le cannabis vaporisé avec le cannabis fumé et différents appareils d’inhalation ; il a découvert que les vaporisateurs ne produisent pas de goudrons ou d’autres produits de dégradation de combustion. [vii]

La Technique de Vaporisation Supérieure McCoy [viii], décrit de façon bien documentée l’utilisation de l’appareil de vaporisation Vripmaster qui utilise différents pistolets thermiques ajustables.

En juin 2000, lors de la réunion de la Cannabinoid Research Society, Jeff Jones, directeur du Oakland Cannabis Buyers Cooperative, a fait une démonstration avec un pistolet thermique Vripmaster/ Steinel HG3002LCD.

Classic Pharmaceuticals a subventionné le premier concours de vaporisateur de Redway le 11 novembre 2000, avec huit participants et un minimum de publicité.

Concernant l’usage de pistolets réglés par thermostat, les patients ont des réactions positives en ce qui concerne leur efficacité et préfèrent cette méthode plutôt que de fumer du cannabis. Il n’y a pas de perte de substance pendant la combustion, qui continue après l’inhalation, puisque le pistolet thermique est arrêté et la vaporisation stoppée.

L’absence de produits de décomposition provenant de la combustion permet d’apprécier les arômes et les goûts du cannabis. Le procédé d’extraction à l’air chaud de l’huile essentielle du cannabis brut a l’air d’être le plus efficace et la température est contrôlable. De plus, avec l’augmentation de la température, des modifications significatives se produisent dans la composition et le taux de vaporisation. Les arômes et les goûts délicats et distinctifs aux températures plus basses changent en caractère et en intensité quand la température augmente. Pour la description des produits, il serait approprié de caractériser d’abord l’arôme, ensuite le goût, puis les effets psychiques.

Alors que l’Index Merck indique que le delta 1, 9 THC se vaporise à 392° F, l’expérience subjective actuelle montre que la vaporisation des cannabinoïdes est fonction de la température et de la quantité. Alors que le delta 1, 9 THC peut se vaporiser à cette température, les autres cannabinoïdes entrent en phases vapeur à des températures significativement en-dessous.

A température ambiante, dans une pièce où on prépare les fleurs et où il y a quantité de cannabis brut, je suis affecté ainsi que d’autres personnes non adaptées aux niveaux ambiants de vapeur de cannabis. La vaporisation se produit à des températures plus basses. (190°-200° F) avec du cannabis brut auquel on ajoute de la résine raffinée condensée

L’utilisation d’un Vriptech avec un Steinel HG 3002 affichage à cristaux liquides à 360° F apparaît optimal. Entre 360° et 390°F des produits de dégradation pyrolytiques irritants apparaissent. Les utilisateurs s’accordent sur le fait qu’à 390°F et au-dessus il y a des composants pyrolytiques.

Je recommande fortement à tous les centres de cannabis d’utiliser la vaporisation pour trier et classer les produits et mieux détecter les résidus de pesticide ou autres produits toxiques.

Ces goûteurs de cannabis caractériseraient également mieux les propriétés qualitatives des échantillons et feraient part de leurs réactions au fournisseur ; ils pourraient aussi informer les clients.

Les clients sont ainsi protégés et cela procure des normes de qualité aux fournisseurs. De même, tous les organisateurs de concours de cannabis cup devraient être encouragés à vaporiser les produits pour permettre une description plus complète et sophistiquée des produits qui concourent.

La vaporisation constitue une percée importante pour le cannabis thérapeutique grâce à son innocuité et en ce qu’elle évite les autres désavantages liés à l’inhalation du cannabis. De plus, la complexité de l’appréciation améliorée des goûts et des arômes ajoute des dimensions esthétiques aux produits du cannabis, qui sont obscurcies en le fumant. Pour améliorer la santé des fumeurs de marijuana, qui ingèrent de grandes quantités d’impuretés, il est préférable d’inhaler les cannabinoïdes.

L’analyse clinique et chimique de la vapeur de cannabis brut à différentes températures est nécessaire pour définir et quantifier les mélanges de cannabinoïdes et d’autres produits. Cette recherche fournira les bases empiriques pour une efficacité thérapeutique optimale de différents cultivars pour des symptômes spécifiques, inhalés aux températures spécifiques.

Du point de vue écologique, les systèmes de vaporisation sont sûrs et acceptables dans un environnement non-fumeur. Les pistolets thermiques de qualité supérieure sont similaires aux sèche-cheveux et conviendront pour l’usage dans les hôpitaux et autres lieux de soin de santé. Avec la bonne technique, les émissions sont minimes comparé à la fumée.

Du point de vue sémantique, inhaler les cannabinoïdes permet de dire justement et honnêtement : Moi, fumer de la marijuana ? Jamais.

Tod H. Mikuriya
Le Dr Mikuriya est l’un des plus importants experts dans le monde sur les usages du cannabis médical. Il a peu de pairs dans ses connaissances cliniques sur les usages thérapeutiques du cannabis, son efficacité, son histoire, sa culture, la politique, les voies d’administration et le potentiel d’abus.

- [i] Kimmens AC Tales of Hashish William Morrow & Co NY 1977 Herodotus, histories iv. 73-75 (5e siècle av. JC.) 270-271.
- [ii] Remington, JP, Wood, HC, et al The Dispensatory of the United States 20th Ed. 1918 pp 276-281.
- [iii] Adams R, Marijuana NY Acad of Med v 18, 1943 Reprinted Marijuana Medical Papers, 1839 - 1972 Ed Mikuriya, TH MediComp Press 1973 345 - 374
- [iv] The Merck Index 12th Ed Merck & Co. Whitehouse Station, NJ 1996 p 1573
- [v] Mikuriya, TH Vaporization of Cannabinoids : A Preferable Drug Delivery Route - 12/16/93
- [vi] Cannabis Vaporizers video Classic Pharmaceuticals - Godfrey Productions 1999 5 min 15 seconds. Présentée à la Première Conférence Clinique Nationale sur le Cannabis Thérapeutique, Iowa City, 2000 et Biorresouces Hemp 2000, Wolfsburg, Allemagne.
- [vii] Gieringer, D Newsletter of the Multidisciplinary Association for Psychedelic Studies MAPS - Volume 6 Number 3 Summer 1996, Update NORML News Jan 11, 2001
- [viii] McCoy TR The Superior Vaporization Technique 1998 10 pp www.vriptech.com rev 4/20/00 ©1998 VripTech Int. 1998

Article modifié le samedi 20 octobre 2007 18:15, Date de parution lundi 27 septembre 2004 14:59

Forum de l'article

Vaporisez ! Ne fumez pas la Marijuana - Inhalez les Cannabinoïdes
Est-ce qu’il y a tout de même un danger pour la santé ?

Répondre à ce message
5 septembre 2010 par loic
  Vaporisez ! Ne fumez pas la Marijuana - Inhalez les Cannabinoïdes
 
non ! c’est que du bonheur !

Répondre à ce message
  12 05 2011
 
> Vaporisez ! Ne fumez pas la Marijuana - Inhalez les Cannabinoïdes
vaporisateurs pour la s.e.p.
renseignements.

Répondre à ce message
18 décembre 2006 par dany
  > Vaporisez ! Ne fumez pas la Marijuana - Inhalez les Cannabinoïdes
 
a quelle temperature obtimal faut il regler le vaporisateur pour le cannabis

Répondre à ce message
  12 11 2009 par bernard
 
  Ca dépend...
 
Moi je vaporiz en 3 passage...

1 fois vers 150-155
1 fois vers 170-172
1 fois à 185

En fait + c chaud + ça "casse", et quand c’est moins chaud (155°)le trip est + "high" je trouve !! ;-)

Répondre à ce message
  8 12 2009 par GrosBalloon
 
  Ca dépend...
 
ok ca marche

Répondre à ce message
  10 01 2011
 
  > Vaporisez ! Ne fumez pas la Marijuana - Inhalez les Cannabinoïdes
 
les cannabinoides évaport a 180°C

Répondre à ce message
  13 11 2009 par André Fürst
 
  > Vaporisez ! Ne fumez pas la Marijuana - Inhalez les Cannabinoïdes
 
Il n’y a pas de vaporisateur spécial pour la SEP. Les modèles sérieux comme le Volcano ou le Vapir conviennent parfairement.

Chanvre-Info

Répondre à ce message
  20 12 2006 par André Fürst
 
  > Vaporisez ! Ne fumez pas la Marijuana - Inhalez les Cannabinoïdes
 
Ne pas dépasser les 250°C car c’est la température de la combustion, et vous seriez exposé au goudron et au monoxyde de carbone. Ne pas s’approcher trop des 250°C car risque d’irritation (dégradation pyrolytique).
http://www.smokeway.fr/57-vaporisateur

Répondre à ce message
  3 06 2014 par darius1000
 
  > Vaporisez ! Ne fumez pas la Marijuana - Inhalez les Cannabinoïdes
 
Deuxième avantage : votre vaporisateur cannabis ne contient pas de tabac, donc vous n’inhalez pas ses 4000 composants cancérigènes, irritants ou additifs ; notamment, la nicotine, l’arsenic, l’acétone le plomb, le mercure, l’ammoniaque...
http://www.smokeway.fr/content/48-a...

Répondre à ce message
  8 09 2014
 

http://www.cannabis-helvetica.ch
http://www.swisshempshop.com